Définition de la profession

L’Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant précise dans son annexe I que l‘aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier, dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci.

Dans ce cadre, l’aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne ou d’un groupe de personnes. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L’aide-soignant accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, il contribue à son bien-être et à lui faire recouvrer, dans la mesure du possible, son autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluriprofessionnelle, en milieu hospitalier ou extrahospitalier, l’aide-soignant participe, dans la mesure de ses compétences et dans le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité.

Le répertoire des métiers de la santé et de l’autonomie précise que l’aide-soignant

  • Accompagne le patient et/ou le résident et/ou son entourage (séjour, retour au domicile, placement, etc)
  • Accueille des personnes (patients, usagers, familles, etc.)
  • Accueille , informe et forme des nouveaux personnels, des stagiaires et des professionnels de santé
  • Aide l’infirmier à la réalisation de soins
  • Entretient l’environnement immédiat de la personne et la réfection des lits
  • Entretient, nettoie et range des matériels spécifiques à son domaine d’activité
  • Observe l’état de santé et le comportement relationnel et social d’une personne
  • Observe le bon fonctionnement les appareillages et dispositifs médicaux
  • Observe et mesure des paramètres vitaux
  • Réalise des soins de confort et de bien-être
  • Transmet ses observations par oral et par écrit pour maintenir la continuité des soins

La formation

La formation d’aide-soignant est dispensée en Institut de Formation d’Aide-Soignant (IFAS). A l’Institut de formation Public Varois des Professions de Santé, la formation est dispensée sur les sites de La Garde, Brignoles, Draguignan et St-Raphaël.

L’ensemble de la formation comprend 41 semaines soit 1 435 heures d’enseignement théorique et clinique en institut de formation et en stage, réparties comme suit :

  • Enseignement en institut de formation : 17 semaines, soit 595 heures ;
  • Enseignement en stage clinique : 24 semaines, soit 840 heures.

Durant la formation, les élèves bénéficient de congés :

  • 3 semaines pour les élèves débutant une scolarité en septembre ;
  • 7 semaines pour les élèves débutant une scolarité en janvier.

La participation à l’ensemble des enseignements est obligatoire.

L’enseignement en IFAS et les stages cliniques sont organisés sur la base de 35 heures par semaine.

L’enseignement en IFAS comprend des cours, des travaux dirigés, des travaux de groupe et des séances d’apprentissages pratiques et gestuels.

Les stages cliniques constituent un temps d’apprentissage privilégié de la pratique professionnelle. Ils s’effectuent dans des secteurs d’activités hospitaliers ou extra-hospitaliers, au sein de structures bénéficiant d’un encadrement par un professionnel médical, paramédical ou un travailleur social.

Les passerelles

  • Auxiliaire de puériculture
  • Aide médico-psychologique
  • Agent de stérilisation
  • Ambulancier
  • infirmier en soins généraux

Les lieux d’exercice

Le métier d’aide-soignant est très flexible dans ses actes et champs d’action de par la définition même de sa fonction de collaborateur de l’infirmier. Ainsi, il peut être amené à exercer dans les secteurs d’activités suivants :

  • les soins de courte durée : en service de chirurgie, de médecine…
  • les soins en santé mentale et en psychiatrie…
  • les soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation : surveillance médicale, soins de réinsertion, des soins en hébergement…
  • soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie : soins à domicile, maison de retraite, établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes…

Pour plus de détails

Télécharger l’Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant