Le centre de réadaptation cardio-vasculaire la Chenevière de Saint-Raphaël a initié le  déclenchement d’un exercice Plan Blanc.  Les 54 étudiants de 3ème année IDE ont répondu présent.

Un exercice grandeur nature qui entre dans le cadre de l’UE 4.8 S6 : qualité des soins et évaluation des pratiques. Mardi matin, les étudiants comme les formateurs référents de l’UE étaient fin prêts pour jouer leur rôle. En effet, ce projet de simulation d’un “Plan blanc” avait plusieurs objectifs notamment pédagogiques. Outre la connaissance du dispositif en lui même, les étudiants ont approché les conduites à tenir dans ce cas très particulier à partir d’un scénario élaboré par eux, en amont,  les outils d’analyse critique pour améliorer les pratiques professionnelles selon une grille prédéfinie et ont ainsi pu mener des réflexions sur des axes d’amélioration possible.

Le scénario suivant a été mise en place dès 8h30 : “Accident de la voie publique” : un carambolage sur l’A8 au niveau de la sortie 37. Le centre de réadaptation cardio-vasculaire, en tant qu’établissement de repli, devait accueillir 14 patients provenant du centre hospitalier intercommunal de Fréjus-Saint-Raphaël pour le désengorger. Les étudiants ont joué différents rôles dont ceux de patients aux diverses pathologies : de l’insuffisance cardiaque à l’A.V.C hémiplégique, de patients avec des troubles cognitifs en passant par le patient diabétique, asthmatique …,  des membres de la famille inquiets, de brancardiers ou encore de journalistes venus dénicher des informations de premiers choix. Enfin d’autres étudiants étaient, quant à eux, des observateurs attentifs du dispositif. Ils ont utilisé des grilles d’évaluation afin de mesurer les écarts entre ce qui est attendu et ce qui est réalisé. Un rôle joué à la perfection. les étudiants ont su mobiliser le personnel de la Chenevière qui n’était pas informé au préalable. Tout s’est très vite mis en place, depuis la direction qui a rappelé des infirmiers et des aides-soignants pour renforcer les équipes, l’accueil pour enregistrer les admissions, une salle d’urgence et une de tri, gérée par le médecin coordinateur, pour évaluer l’état des patients jusqu’à l’installation en chambre et les cuisines qui ont fait face à cet afflux inhabituel.

Cet exercice a renforcé un partenariat entre l’IFPVPS et le centre qui accueillaient déjà depuis plusieurs années, des étudiants pour leurs stages pratiques. Son directeur Loïc Donteville a souligné l’excellent travail entre les équipes de la Chenevière et les formateurs de l’IFSI ainsi que les étudiants  qui ont partagé cette expérience de gestion de crise. Un passage de la théorie à la pratique qui débouchera sur des restitutions écrites validant l’UE.